• Les travaux routiers : il s’agit de réaliser les corps de chaussées, les revêtements (béton, enrobés…) et les ouvrages accessoires tels que les trottoirs, les bordures, les glissières de sécurité …
  • Le terrassement : il permet de modeler le terrain pour l’adapter aux constructions à venir : par exemple les stades, les autoroutes, les pistes d’aéroports …
  •  Le génie civil : il concerne toutes les constructions en béton armé ou à structure métallique comme les ponts, les barrages, les réservoirs…
  • Les aménagements urbains : c’est la construction des voies piétonnes, des places, des parcs, des stades et de tous les équipements qui facilitent notre quotidien dans la ville.
  • Les canalisations : cette activité porte notamment sur les stations de captage, de pompage, de stockage d’eau, le traitement des eaux usées, la réalisation des réseaux de transport (eau pluviale, eau potable, assainissement, gaz, chaleur).
  • Les travaux électriques et les réseaux numériques concernant les installations de réseaux électriques, d’éclairage et de télécommunications, les installations électriques industrielles
  • Les travaux maritimes et fluviaux : ils portent sur l’aménagement et l’entretien des ports, des rivières, des canaux et des plans d’eau.
  • Les travaux ferroviaires qui visent à installer, entretenir, renouveler les voies et leurs équipements complémentaires (électrification, signalisation).
  • Les travaux souterrains : ils permettent de construire des ouvrages utilisés pour la circulation des personnes ou des marchandises en galerie comme les tunnels, mais aussi pour le transport des fluides comme l’eau ou la vapeur d’eau pour le chauffage.
  • Les fondations spéciales : elles servent à asseoir un ouvrage sur un terrain dont la constitution oblige à réaliser au préalable des sondages, des forages ou d’autres moyens pour conforter l’assise du sol