Pierre MONTEL à la rencontre des entreprises de TP du Morbihan

Claire ESCULIER  30 octobre 2017  Economie

Rencontre annuelle de TP 56

Le 27 octobre dernier, à la cité de la voile à Lorient, une 30aine de dirigeants de la profession s’est retrouvée pour le Rendez-vous annuel de TP 56. Ce moment privilégié permet de faire un point et d’échanger sur l’actualité, les actions engagées collectivement et les initiatives à venir au titre de la FRTP.

C’est aussi l’occasion d’inviter une personnalité et cette année, il s’agit de Pierre MONTEL, Président de la CCI du Morbihan, gestionnaire d’équipements structurants.

Dans son propos introductif, Pierre MONTEL rappelle ce qu’est une chambre de commerce et d’industrie, un lieu où l’on pratique le langage de l’entreprise mais avec un statut d’établissement public administratif (dépendance de la taxe pour frais de chambre).

La CCI du Morbihan représente 23% du poids économique de la Bretagne et lors des dernières élections en 2017, le taux de participation était assez faible (9%), mais représentant toutefois 45% des emplois.

Dans le cadre de la mandature (2017-2021), un des axes prioritaires de la CCI concerne le port de commerce et l’aéroport de Lorient (dont renouvellement des concessions).

Le Port de Lorient est le 2ème port breton (8 millions de CA) et l’objectif de la CCI est qu’il soit mieux connecté à la ville, ce qui va engendrer un vaste chantier pour les 10 ans à venir en matière d’urbanisme. Il doit devenir un port de services pour l’accueil de passager, la maintenance,…

L’aéroport de Lorient est un sujet complexe au regard des autres infrastructures de mobilité : LGV BPL et croissance de 18% de l’aéroport de Rennes. Aujourd’hui, la CCI se situe dans un « entre deux », mais sera amenée à prendre une décision en fonction de la réalisation ou non de l’aéroport de NDDL. Le statut de l’aéroport est particulier, avec le Ministère de la défense comme affectataire principal, et l’accueil de la base aéronavale de Lann Bihoué. En 2016, le trafic total est de 128 000 passagers (250 000 il y a 5 ans), avec comme seul partenaire la compagnie HOP.

Au final, le programme de la CCI est la défense des intérêts économiques (Axe Triskell,…), le soutien à ceux qui entreprennent et la volonté de s’engager dans un projet pour une CCI plus agile, plus réactive et plus connectée.