Gérard LAHELLEC, Vice-Président du Conseil Régional de Bretagne, rencontre la Profession

Claire ESCULIER  13 juillet 2016  Institutionnel,Non classé

DSCN1333 (Copier)
Gérard LAHELLEC, Vice-Président du Conseil régional

Lors de son propos introductif pour accueillir Gérard LAHELLEC, le 30 juin 2016 à la FRTP, François COVILLE, précise que la Profession dépendant à 60% de la commande publique est très attentive aux politiques publiques et aux réformes impactant les collectivités territoriales.

Il rappelle à ce titre que face aux nouvelles compétences, la Région devient un acteur incontournable en matière de mobilité, d’aménagement du territoire, de développement économique, …

Il insiste pour dire que globalement l’Investissement PUBLIC est en panne.

Gérard LAHELLEC tient à préciser que le contexte est non seulement complexe pour les entreprises mais également pour les élus et particulièrement pour l’institution régionale qui subit la baisse de ses dotations, et ne lève pas l’impôt. Il précise que désormais il n’est plus en charge des questions portuaires.

En matière de politique régionale en faveur des infrastructures, le Conseil Régional intervient dans les domaines suivants :

Les installations portuaires, (d’un port à un quai) afin d’avoir une stratégie cohérente pour préserver les capacités d’investissements face aux besoins colossaux. La région a ainsi fait le choix de candidater pour les 87 sites (dont 18 en propriété) et a privilégié un système d’exploitation et de gestion intégrant les départements. Le port de Brest représente 75% des investissements, quant au port de pêche de Lorient, il est prévu une nouvelle station d’épuration, ainsi que des travaux de dragage (25 millions d’euros pour les deux opérations). S’agissant du port de Saint-Malo, l’objectif est d’accueillir à l’horizon 2018, le bateau « LE PONTAVEN » (investissement de 50 millions d’euros). D’autres investissements concernent les ports du Légué (4ème quai à réaliser), le port de Concarneau (investissement de 20 à 30 millions d’euros). Gérard LAHELLEC insiste sur la synergie bretonne et estime qu’il serait bien d’impliquer les entreprises de Travaux Publics dans la gestion des ports.

L’aéroport de NDDL, avec une intervention au titre de la Bretagne à hauteur de 29 millions d’euros pour l’ensemble des collectivités locales.

Les réseaux routiers structurants, dans le cadre du volet mobilité du contrat de plan Etat/Région, avec un investissement de 237 millions d’euros au total, avec une participation respectivement de 50% pour l’Etat et la Région. Les deux axes concernent la mise à 2X2 voies de la RN 164 et le « Triskell ».

La modernisation du réseau ferroviaire et LNOBPL, sur plusieurs lignes : Rennes/Brest, Rennes/Quimper, Rennes/Redon,… Pour Gérard LAHELLEC, les relations Rennes/Nantes ne peuvent rester en l’état.

Le déploiement du très haut débit, avec la fibre optique, au sujet duquel Gérard LAHELLEC indique que le Président du Conseil Régional suit attentivement le dossier et a eu connaissance du mécontentement de la profession des Travaux Publics.

En conclusion, Gérard LAHELLEC fait référence à l’élaboration du SRADDET (Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires), qui doit principalement viser une mise en cohérence des schémas existants. Il suggère que les Professions puissent être associées aux débats.

Dans le cadre des échanges qui ont suivi, la Profession a de nouveau alerté sur les clauses sociales intégrées aux marchés publics et la manière dont celles-ci sont mises en œuvre.