Des parlementaires Bretons à la FNTP à Paris

Claire ESCULIER  14 novembre 2017  Institutionnel

Emmanuel Le CHYPRE, François COVILLE et Christophe BARBIER

Pour la première rencontre « réinvestissons la France », dédiée aux trois régions de l’Ouest (Bretagne, Pays de la Loire et Normandie), le 7 novembre à la FNTP à Paris (de 19h à 20h30), des Députés et Sénateurs Bretons ont répondu présents à l’invitation de la FRTP Bretagne.

Animée par Christophe BARBIER de BFMTV, la rencontre très rythmée alterne interventions courtes et échanges avec les parlementaires.

Un premier exposé synthétique du secteur des Travaux Publics et des infrastructures par Emmanuel LECHYPRE  (économiste et journaliste), fait état des constats suivants :

– un secteur dense en emploi comparativement à d’autres secteurs professionnels,

-un secteur avec des entreprises implantées sur tout le territoire, soit deux fois moins concentré que l’économie nationale, car il relève de la commande publique à près de 70% ‘au plan national (60% en Bretagne),

-un secteur où les grands travaux sont la vitrine de la profession,

-une dégradation de la qualité des infrastructures, avec un classement de la France en recul (réseau routier, ports, aéroports, ferroviaire,.. ) ; ce qui confirme le relâchement dans les efforts d’investissement et la tendance à sacrifier les travaux d’entretien et de modernisation,

-le lien entre la qualité des infrastructures et la croissance,

Pour Emmanuel LE CHYPRE, au moins trois défis sont à relever : celui des transports/mobilité, la réhabilitation du réseau ferroviaire et celui des commodités (eau, gaz, électricité,…).

C’est au tour de Bruno CAVAGNE, Président de la FNTP de rappeler qu’actuellement la thématique infrastructure est au cœur des préoccupations gouvernementales, avec les assises de la mobilité, la mise en place d’un conseil d‘orientation, (où il siège) et la préparation d’une loi de programmation sur les mobilités pour le printemps 2018.

Il s’agit de se doter d’une politique nationale d’infrastructures cohérente pour les 5 ans à venir.

Un Député Breton exprimera son avis sur la nécessité à reprendre le débat sur l’organisation des territoires et le besoin effectivement d’un outil de planification pour les infrastructures structurantes.

Puis la séance s’est poursuivie avec la prise de parole des trois présidents de FRTP sur une thématique précise : Jean Christophe LOUVET pour les Pays de la Loire sur la transition écologique et le rôle des infrastructures ; Régis BINET pour la Normandie sur les enjeux de l’eau avec un défi patrimonial à relever ; et François COVILLE sur le financement des infrastructures (impasse budgétaire, élargissement du FCTVA à l’ensemble des travaux d’entretien, la fongibilité des crédits de paiement, les nouvelles sources de financement avec la question : qui doit payer le contribuable /l’usager, l’exemple de la TICPE, la proposition de sortir de l’assiette des 3% pour les grands équipements).